Avez-vous repéré les tendances réseaux sociaux pour 2021 ?

L’influence de Tiktok, les conséquences de la crise sanitaire sur les contenus, l’évolution des plate-formes Instagram, Facebook, Whatsapp : j’ai fait le tri pour toi dans les tendances réseaux sociaux de l’année à venir. En voici 10 pour t’inspirer dans ta création de contenu pour ta marque en 2021.

 

Podcast réseaux sociaux 2021

1. Le remixing

L’art de reprendre une image, un format, un concept qui circule sur le web pour le reprendre à sa sauce et le remettre en circulation. Il s’agit des mèmes et des gifs bien sûr, mais aussi des contenus Tiktok, la plate-forme a mis un gros coup de boost à cette tendance du remixing à partir du printemps et elle devrait se confirmer largement en 2021.

Alors comment jouer avec le remixing en tant que marque ? Il y a 2 façons de procéder pour la marque pour exploiter le remixing, s’associer à une tendance existante ou en lancer une. Voici quelques exemples concrets qui ont percé cette année :

Le 1er sur Tiktok concerne Ocean Spray. Un travailleur américain constate un matin que sa voiture et en panne. Il opte pour le skate pour se rendre au boulot. Il se filme en train de rider, une bouteille de Ocean Spray à la main et poste sa vidéo sur Tiktok sur fond d’une musique de Fleetwood mac.

C’est le buzz, la vidéo fait 33 millions de vues et les remix se multiplient. Ocean Spray met un beau hashtag officiel à tout ça et offre une nouvelle voiture au Tiktokeur qui lui a donné tellement de visibilité. Celui-ci remixe son Tiktok d’origine, cette fois dans son nouveau véhicule. La boucle est bouclée.

Autre cas de remixing, l’opération ASOS in the bag. Ici les clients sont invitées à partager leurs trouvailles mode sur Tiktok, avec un petit trick visuel qui donne l’impression que le tiktokeur sort du sac ASOS et une bande son personnalisée pour la marque.

 

Les memes s’invitent également en 2021, car ils permettent d’apporter une touche de complicité avec votre communauté. 50% des 13-35 ans en partagent une fois par semaine (Source étude Hubspot X Talkwalker). C’est d’ailleurs précisément comme ça que je l’utilise sur l’Insta de Tolc (@letstolc, si tu veux jeter un oeil). Et l’une des stars du game est @VogueTurfu, qui fait désormais des partenariats avec les marques en proposant des mèmes à partir de leurs campagnes de pub.

Vogue turfu memes maje

2. Le user content

Ou contenu produit par les utilisateurs. Ils sont plus tendances que jamais en 2021 et pour cause, ils génèrent en moyenne 28% d’interactions de plus qu’un contenu créé par la marque.

Plus classiquement, il s’agit de repartager des photos de ses produits, publiées par les clients. Comme peut le faire La Redoute Intérieurs ou Saint Maclou. Ou des photos en lien avec son thème, comme peuvent le faire des comptes sur le Tourisme, qui vont partager des photos de leur région prises par eux comme par d’autres.

(Il y a bien sûr un cadre à tout ça, c’est pas l’open bar des images : on demande d’abord à l’auteur et on le crédite.)

Etude de cas user content
Tendance Marketing de la nostalgie

L’incertitude (crise du corona + récession économique, toi-même tu sais) crée un attrait pour le bon vieux temps. 2019 donc, mais aussi avant bien évidemment. Faire revivre en 2021 les bons souvenirs, des sentiments agréables et renforcer le lien (le pouvoir de connexion, cf épisode 3 du podcast). On voit d’ailleurs que Netflix a investi dans de vieilles séries refuge comme Friends, ou Le Prince de Bel Air.

On peut donc faire des références à une pop culture commune ou faire revivre l’histoire de sa marque quand elle a un peu d’ancienneté. Cette tendance de la nostalgie s’exprime aussi dans les codes graphiques des contenus.

4. Une prime aux marques qui osent s’engager

Dans les tendances de fond, on trouve l’engagement. S’engager sur les sujets sociétaux et environnementaux, en particulier auprès des jeunes. Une tendance accélérée par la crise du coronavirus, notamment. Bien sûr, un engagement réel, le greenwashing et cie c’est terminé.

Par exemple : Les marques qui ont renoncé au black friday.

  • Google qui a ouvertement et financièrement soutenu le mouvement Black Live Matters et le revendique dans sa vidéo annuelle.
  • Gillette et Jules qui revendiquent une masculinité diverse et non toxique dans leurs dernières campagnes digitales
masculinité
5. Le marketing conversationnel

Donc aller plus loin que répondre à ses commentaires : Informer, écouter, créer un dialogue riche avec sa communauté, une relation authentique en public, comme en privé (MP). Humaniser pour engager. Trouver les sujets qui vont l’intéresser pour générer cette conversation. Plus qu’une tendance, une caractéristique originelle des RS versus les canaux de com tradis. Ce que cherchent les consommateurs sur les réseaux sociaux, ce ne sont pas seulement des produits mais une façon plus naturelle de communiquer avec les marques.

D’ailleurs l’évolution de Facebook le montre bien, avec l’explosion des groupes à base d’entraide et de partage d’infos autour de la proximité géographique ou de sujets communs.

Plus qu’une tendance, c’est un pilier des média sociaux.

ecommerce 2021
6. Le ecommerce

Effectivement, les réseaux sociaux ne veulent plus être des vitrines pour les e-commerçants ou même un maillon du parcours client vers la vente. Le projet est bien de court-circuiter le passage à l’achat et donc de prendre sa commission au passage. Je le formule comme ça volontairement pour mettre tout de suite dans la balance avantages et inconvénients. Oui c’est un super outil. Mais soyez vigilants sur votre indépendance.
Concrètement, on a maintenant :
. Instagram avec ses guides, mais surtout ses boutiques très mises en avant dans le nouveau design. Un jour sans doute (en 2021 ?)  en paiement sans sortie de l’appli comme ça existe dans d’autres pays.
. Whatsapp business permet d’embarquer son catalogue de produits et le paiement.

En clair, après avoir attaqué Youtube, Snapchat et Tiktok, le groupe FB s’attaque à Amazon and co. Et Tiktok de son côté a conclu un partenariat avec Shopify aux US pour un meilleur ciblage publicitaire et à terme, des achats internalisés bien sûr.

 

7. La recherche par mots clefs

Instagram est en train de permettre la recherche par mots clefs, et plus seulement par hashtags ou nom de profil. Ce qui donne une toute nouvelle dimension à vos légendes et textes alternatifs. On va rentrer progressivement dans une logique SEO comme Google et son moteur de recheche. A confirmer sur les détails, on ne sait pas exactement encore comment ça va marcher.

8. L’éphémère

Ca y est, on en a partout : des stories sur Linkedin et Facebook, des Fleets sur Twitter, des messages qui s’effacent pour messenger. Tout pour démystifier l’acte de publier, qui fait a fait le succès originel de Snapchat, puis des Stories Insta.

 

9. Les algorithmes

En complément des interactions, les algos de Linkedin et Instagram sont maintenant capables en 2021 d’évaluer votre temps passé sur une publication, votre durée de lecture. Et oui, car vous pouvez avoir lu intégralement une légende sans commenter ou liker pour autant. Pour autant, vous étiez de toute évidence intéressé. 

Ce n’est donc pas un hasard si les textes s’allongent sur Linkedin et si les carousels fleurissent sur Instagram. Évidemment, les autres critères restent importants.

10. La monétisation

Sur le modèle de Youtube qui rémunère les créateurs de contenu, Tiktok a commencé à rémunéré les créateur de contenus. Facebook propose un accès partiel à des contenus de page sur abonnement et la publicité arrive sur IGTV.

Retrouvez toutes les tendances en podcast. Je suis Aurélie Leleu, consultante et coach réseaux sociaux. On travaille ensemble, voici comment je peux t’accompagner : c’est ici.